Accueil Actualités Paris doit faire plus pour ses animaux : les 20 propositions des écologistes de Paris.

Paris doit faire plus pour ses animaux : les 20 propositions des écologistes de Paris.

Les Parisiennes et les Parisiens vivent au quotidien avec les animaux – parfois même sans les voir - et une partie grandissante de la population est de plus en plus sensible au bien-être animal. Cela concerne nos compagnons du quotidien, la faune sauvage dans les jardins et les espaces verts, mais aussi toutes les espèces, souvent pas ou peu visibles, qui vivent dans Paris.

 

Manque d'espaces pour les animaux domestiques, éducation et pédagogie, commercialisation des animaux, cirques avec animaux sauvages, diminution de certaines populations animales… Les sujets sont nombreux, et méritent qu'ils soient pris en compte. C'est d'ailleurs pour toutes ces raisons, il y a un an, que les élu.e.s écologistes de Paris obtenaient la création d’une mission animale, avec pour objectifs que la question du bien-être animal en ville soit enfin pleinement prise en compte par la ville de Paris.

 

 

Retrouver le lien avec les animaux

• Créer des parcs canins dans chaque arrondissement et favoriser les initiatives citoyennes.
• Renforcer la communication contre l’abandon et apporter de l’aide aux associations spécialisées dans le recueil des animaux.
• Recueillir les animaux de ferme abandonnés et les intégrer en ville.
• Encourager la pose de nichoirs par les parisien.ne.s, créer un « permis de nichoir », car les moineaux sont en train de disparaitre de Paris.
• Renforcer la présence animale dans les EHPAD.
• Encourager les associations à développer des formations pour les propriétaires de chiens (problèmes de morsures, propreté, aboiements…)

 

Mieux contrôler l’usage commercial des animaux

• Interdire sur le territoire parisien la présence de spectacles itinérants ou fixes présentant des animaux sauvages utilisés pour le divertissement du public.
• Demander aux autorités compétentes de renforcer les contrôles dans les animaleries afin de vérifier l’origine des animaux, d’éviter les trafics et de faire respecter les obligations légales.
• Encourager les recherches médicales qui n’expérimentent pas sur les animaux.

 

Améliorer la qualité de vie des animaux dans la ville

• Intégrer la question animale dans les nouveaux bâtiments et ceux en rénovation pour accueillir la faune sauvage.
• Prévoir des structures d’accueil pour les sans domicile fixe avec des animaux domestiques.
• Végétaliser les berges sur Seine afin de permettre le développement d’une faune et d’une flore aquatique.
• Développer le volet pédagogique auprès des enfants.
• Diminuer la pollution lumineuse à Paris et demander un meilleur contrôle des commerces qui n’éteignent pas leurs lumières la nuit.

 

Vers une ville « végé-friendly »

• Organiser une journée végétarienne chaque année (cette journée pourrait être le 20 mars «Journée internationale sans viande »).
• Proposer une alternative végétarienne dans tous les restaurants gérés par la ville.
• S’assurer que les viandes consommées dans ces restaurants soient issues d’abattages pratiquant l’étourdissement préalable.

 

Se donner les moyens de participer au bien-être animal

• Intégrer dans l’équipe de la Mairie un.e adjoint.e en charge du bien-être animal.
• Mettre en place une commission animale permanente à la Ville de Paris. Composée d’élu.e.s des différents groupes politiques et de représentant.e.s d’associations et de la société civile, pouvant régulièrement auditionner l’ensemble des acteurs en lien avec la question animale.
• Créer le nouveau métier d’animalier.e au sein de la Vi l l e , qui permettra de prendre en considération de nombreux aspects liés aux animaux domestiques et sauvages dans la ville.

 

En pdf 

Laisser un commentaire