Accueil Bilan 2015 Paris ville qui respire

Paris ville qui respire

Les écologistes mènent depuis longtemps un combat pour rééquilibrer l’espace public à Paris. L’espace dédié à la voiture est trop important et doit laisser la place à des modes de déplacement moins polluants comme le vélo, les transports en commun ou la marche.

Grâce au plan vélo 2015-2020, 150 millions d’euros sont alloués au développement du vélo pour doubler les pistes cyclables à Paris, de 700 km aujourd’hui à 1400 km en 2020. Le projet de réaménagement des berges de Seine de la rive droite se poursuit et nous pourrons profiter dès cet été de 3 km de berges rendus aux piétons et aux vélos, du quai de l’Arsenal à la Tour Eiffel.

Nous luttons avec détermination contre toutes les pollutions. Le scandale des chiffres truqués de Volkswagen a rappelé la pertinence de notre combat contre le diesel, qui est un danger pour nos poumons. Avec le plan anti-pollution, nous nous attaquons progressivement aux véhicules les plus polluants pour préserver notre santé tout en accompagnant financièrement particuliers et professionnels. Mais la pollution à Paris est aussi sonore. Avec le Plan de prévention du bruit dans l’environnement, nous agissons pour que Paris reste une ville vivable.

Enfin, nous nous mobilisons pour remettre de la nature à Paris. Comme sur les berges de Seine, ou en préservant la petite ceinture ferroviaire de toute nouvelle construction, ou encore en accompagnant le budget participatif dont les Parisiennes et les Parisiens se servent pour exiger plus de végétalisation dans les rues, sur les murs et sur les toits, pour que Paris respire !

1 commentaire(s)

  1. thevenot

    Bonjour ,

    Je vous contact pour vous demander votre avis sur le projet porté par M Boulard maire du 17 et M Muzeau Maire de Clichy , a savoir la construction d’une bretelle d’accès au périphérique Pt de Clichy . A l’entrée de l’éco-quartier
    Clichy-Batignolles , je trouve que ce projet est une honte écologique , une insulte a la transition écologique . Pouvez vous vous y opposer ?
    Bien cordialement
    M Thevenot

Laisser un commentaire