Accueil Actualités Actualités Actualité des adjoint-e-s Vélib’ : courrier au Syndicat Autolib’ Vélib’ métropole

Vélib’ : courrier au Syndicat Autolib’ Vélib’ métropole

Fait le 9 janvier 2018,
À Paris

Monsieur David Belliard,
Président du groupe écologiste de Paris

Madame Catherine Baratti-Elbaz
Présidente du syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole,

Madame Anne Hidalgo,
Maire de Paris

 

 

Madame la Présidente du syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole,
Madame la Maire de Paris,

Mis en place il y a plus de 10 ans, le système de vélo en libre-service Vélib’ fait sa mue. L’opérateur historique a été remplacé par un concurrent et de nouveaux modèles de vélos, y compris à assistance électrique, sont déployés. Cela implique la modernisation des stations déjà existantes sur le territoire métropolitain. Vous le savez, nous avons soutenu cette modernisation du service, et pour avoir comme vous testé les nouveaux appareils qui seront proposés, nous devrions pouvoir disposer d’une flotte de vélos dont la qualité est incomparable avec celle des anciens Vélib’ et avec celle d’autres offres de location proposées.

Pour nous, il est essentiel de soutenir au maximum ce service qui a participé à changer durablement les mentalités sur le vélo et la pratique cycliste à Paris. Le succès du Vélib est en effet indéniable. Il a contribué à rendre l’usage du vélo abordable, sûr et populaire à Paris puis progressivement dans les communes de la métropole. Le service a en effet dépassé la barre des 300 000 abonnés en 2016.

Surtout, il a entrainé un changement de culture en démontrant qu’il était possible de se déplacer efficacement à vélo sur notre territoire. Les écologistes sont particulièrement fiers de cette réalisation que nous avons portés, ensemble, lors des mandats précédents.

Cependant, depuis que le changement d’opérateur est effectif, l’interruption partielle du service nous inquiète. En effet, contrairement aux promesses du nouvel opérateur, le déploiement des nouvelles stations et des nouveaux vélos a pris beaucoup de retard. Nous craignons que ce retard ne décourage les Parisiennes et les Parisiens d’utiliser Vélib’ et n’entache fortement la notoriété du service qui jusque ici était très apprécié de nos concitoyennes et concitoyens.

À travers Vélib’, l’objectif du syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole est d’assurer un service public de mobilité douce de haute qualité. Par conséquent, nous estimons que les compensations offertes aux abonné.e.s doivent être supérieures à celles annoncées. Puisque le service ne devrait être optimal qu’à partir d’avril 2018, nous vous demandons donc que les mois de janvier, février et mars soient offerts à tous les abonné.e.s, mensuels et annuels.

Par ailleurs nous souhaitons que le Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole rende compte des conditions dans lesquelles s’est déroulée la transmission de la délégation de service public entre les deux délégataires, JCDecaux et Smovengo. S’il est constaté des manquements à leurs obligations contractuelles, il faudra alors exiger des dédommagements.

En matière de mobilité, l’objectif des écologistes pour cette mandature, porté par notre adjoint Christophe Najdovski dans l’exécutif, reste intact : notre ville doit encourager les Parisiennes et les Parisiens à être toujours plus nombreux à enfourcher des vélos, que ce soit pour leurs trajets domicile/travail ou leurs déplacements personnels. C’est aussi grâce au vélo que nous ferons de notre capitale une ville respirable et que nous tiendrons nos engagements de réduction d’émissions de gaz à effet de serre pour préserver le climat et améliorerons la qualité de vie et la santé de nos concitoyens et concitoyennes.

Avec l’ensemble des élu.e.s écologistes engagé.e.s sur le sujet, je reste bien entendu à votre disposition pour échanger et travailler sur ces questions.

Nous vous prions d’agréer l’expression de notre considération distinguée.

David Belliard,
Président du groupe écologiste de Paris

Laisser un commentaire