Mais combien gagne (en vrai !) un conseiller de Paris écologiste ?
Partager

Par David Belliard

Pour répondre en quelques mots à celles et ceux qui me le demandant, pour compléter le tout et répondre à mes ami-es qui me le demandent souvent, un petit coup de transparence (sans voyeurisme ! ) sur ce que gagne un conseiller de Paris – écolo, Coprésident du groupe des élu-e-s écologistes au Conseil de Paris :

D’abord il y a les indemnités, deux pour le mandat de conseiller de Paris : l’une porte sur le conseil général (Paris est à la fois ville et département) et l’autre porte sur le mandat de conseiller municipal, soit respectivement de 2661 € et de 1525 € brut. À ces indemnités, il faut retirer les cotisations sociales (790 € en tout), et pour notre retraite complémentaire (334 €) dans une sorte de fond de pension (sic) gérée par la Carel Mutuelle, membre de la Mutualité française. Il faut quand même noter que cette cotisation n’est pas obligatoire, que son montant peut varié (jusqu’à 8 % du montant des indemnités, c’est au choix) et que nous avons le choix entre deux caisses. Et surtout, que pour un euro versé dans ce fond, la mairie de Paris verse un euro, ce qui en fait un dispositif très intéressant. Ensuite on retire les impôts sur le revenu à la source (les élus ont eux cette possibilité, petits chanceux que nous sommes) pour un montant de 497 €. Cela fait au final en net de net 2566 € au total.

À ceci s’ajoute d’éventuels jetons de présence lorsqu’on exerce des responsabilités au sein de société d’économie mixte (SEM), qui dépendent de la Ville, ou d’établissement interdépartemental. Ces sociétés peuvent gérer par exemples les déchets (SYCTOM) ou le logement social (Paris Habitat…). Pour ma part, je suis Vice-président de la SEM Grands lacs. Cette fonction donne lieu à environ 750 € de jetons de présence par an (brut). Ce système de jetons de présence est hyper archaïque. Le groupe des écologistes a choisi de mutualiser l’ensemble de ces jetons de présence entre tous les élu-es, à la manière d’une coopérative. Selon les principes de mutualisation, je reverse au pot commun mes jetons de présence et je reçois, en tant que Coprésident du groupe, 660 € supplémentaires tous les mois.

Enfin, en tant qu’élu et Coprésident de groupe, nous bénéficions de quelques avantages en nature : quelques places pour aller voir des matchs de foot, la possibilité d’aller deux fois par mois voir des spectacles au théâtre de la Ville et du Châtelet et, enfin, l’accès à un pool de voitures avec chauffeurs (pour les présidents de groupe) que nous n’avons encore jamais utilisé avec ma coprésidente Anne Souyris.

Pour terminer, reste à reverser une partie de mon indemnité à Europe Ecologie – Les Verts – nous avons été élu en portant les couleurs écologistes, et les reversements des élu-e-s permettent au parti de payer son fonctionnement et une partie de ses salarié-e-s. Je reverse tous les mois environ  480 € à EELV.

Calculette finale : Au total donc je reçois 2746 € net tous les mois.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *