Accueil Actualités Communiqués Accueil des réfugiés : avançons plus vite !

Accueil des réfugiés : avançons plus vite !

Le Groupe écologiste de Paris (GEP) se félicite de l’élaboration -actuellement en cours de réalisation- du plan parisien d’accueil des réfugiés. La ville de Paris a pris la mesure de l’urgence et passe aux actes.

Les élus écologistes, très actifs sur ces questions depuis des mois, ont porté différentes demandes qui devraient être intégrées à ce plan qui doit prendre en compte  tous les maillons de la chaîne de la problématique, de l'accueil à l'hébergement en passant par l'accompagnement social. Ils demandent notamment :

  • Des lieux de proximité pour accueillir et encourager les solidarités sur le terrain
  • Des points d’arrivée pour accueillir et aiguiller au mieux les réfugiés
  • Des équipes mobiles pour intervenir dans l'espace public et venir en aide aux réfugiés partout où l’urgence se fait ressentir

Les élus écologistes demandent par ailleurs à ce que chaque arrondissement, sans exception, accueille au moins un centre d’hébergement. Les arrondissements les plus riches de la capitale ne doivent pas s'exonèrer de l'effort collectif, au détriment des arrondissements périphériques, fortement mis à contribution. Pour faire face à l’urgence, tout le monde doit prendre sa part.

Malgré ces avancées, sur le terrain, les choses vont encore trop lentement. La politique d’hébergement et de logement n’est pas à la hauteur de la situation. L’État peut et doit encore faire mieux en ouvrant au plus vite de nombreux centres d’hébergement, conformément à ce qui a été annoncé.

Enfin, reste la situation déplorable dans l'ancien lycée Jean Quarré, dans le 19e arrondissement. Les écologistes demandent à l’État la mise à l’abri de tous ses occupants. Les conditions de vie indignes qui y règnent doivent cesser. La ville et la Préfecture doivent mandater dès à présent des associations pour organiser les solidarités et l’accompagnement social, alimentaire et juridique des occupants. Un centre temporaire d’hébergement d’urgence en bonne et due forme doit ouvrir au plus vite sur ce site.

4 commentaire(s)

  1. […] la solidarité territoriale pour que chaque arrondissement, sans exception, accueille au moins un centre d’hébergement. Les arrondissements les plus riches de la capitale ne doivent pas s'exonérer de l'effort collectif, au détriment des arrondissements périphériques, fortement mis à contribution. […]

  2. […] à proximité des camps et des lieux de stockage pour la logistique humanitaire sont urgents. · la solidarité territoriale pour que chaque arrondissement, sans exception, accueille au moins un centre d’hébergement. Les […]

  3. […] la solidarité territoriale pour que chaque arrondissement, sans exception, accueille au moins un centre d’hébergement. Les arrondissements les plus riches de la capitale ne doivent pas s'exonérer de l'effort collectif, au détriment des arrondissements périphériques, fortement mis à contribution. […]

  4. […] la solidarité territoriale pour que chaque arrondissement, sans exception, accueille au moins un centre d’hébergement. Les arrondissements les plus riches de la capitale ne doivent pas s’exonérer de l’effort collectif, au détriment des arrondissements périphériques, fortement mis à contribution. […]

Laisser un commentaire