Accueil Actualités Communiqués Rendez-vous sur le périphérique pour faire la fête !

Rendez-vous sur le périphérique pour faire la fête !

 

A la découverte de la niche du groupe Les Républicains au Conseil de Paris, demandant la couverture du boulevard périphérique, les élu-es écologistes ont décidé de proposer une “contre-délibération”, tant la vision de la droite parisienne va à l’encontre de toute logique budgétaire, sanitaire et de lien territorial.

“Outre la gabegie financière, cette proposition marque la volonté de la droite de pérenniser cet axe routier ad vitam aeternam, de continuer dans une politique de la voiture-reine sans se soucier de la santé des gens et surtout des plus fragiles”, s’indigne Anne Souyris, co-présidente du groupe écologiste de Paris. “Enfouir et cacher cet axe qui est le principal émetteur de particules fines à Paris, ne résoudra pas le problème de la pollution dans la ville. Le groupe des élu-es Républicains s’amuse à faire l’autruche quand un Parisien-ne sur deux respire un air qui ne respecte pas la réglementation”, continue l’élue du 10ème arrondissement.

Enterrer le périphérique, c’est aussi conforter la fracture urbaine qu’il trace entre Paris et le reste des territoires de la métropole. Nous avons déposé une contre-proposition pour réinvestir cet espace et le transformer ainsi en boulevard urbain à horizon 2030. Le périphérique peut devenir un lieu de rencontre et d’activité, une véritable liaison entre Paris et la banlieue qui regrouperait un peu de circulation, des mobilités douces, des espaces verts, des commerces, etc.

“Pour transformer l’usage du boulevard périphérique d’ici à 2030, il faudra sensibiliser les Franciliennes et les Franciliens”, explique David Belliard, co-président des élu-es du groupe écologiste de Paris. “Pour lutter contre la pollution de l’air et pour commencer à se réapproprier les 35 km de la ceinture périphérique, nous avons obtenu qu’un événement festif soit organisé sur cette autoroute urbaine. Pour que l’espace d’une journée, nous puissions imaginer un périphérique sans voiture.”

1 commentaire(s)

  1. […] transformer son usage, il faut sensibiliser. C’est pourquoi nous avons demandé et obtenu qu’un événement festif soit organisé sur cette autoroute urbaine, pour que l’espace d’une journée, nous puissions imaginer un […]

Laisser un commentaire