Accueil Actualités Communiqués Rénovation énergétique des copropriétés : Paris adopte un plan d’une ampleur inédite

Rénovation énergétique des copropriétés : Paris adopte un plan d’une ampleur inédite

Le Conseil de Paris a adopté jeudi le lancement du « Plan 1 000 immeubles », porté par Célia Blauel, adjointe écologiste en charge de l’environnement, du développement durable et du Plan Climat. Ce dispositif a vocation à accompagner 1 000 copropriétés dans des travaux de rénovation thermique des immeubles privés dont certains sont de véritables « passoires énergétiques ». « C’est la concrétisation d'un point essentiel de l’accord de mandature avec la majorité municipale. Nous sommes au rendez-vous des engagements pris devant les Parisiennes et les Parisiens », se félicite David Belliard, coprésident du Groupe écologiste de Paris (GEP). « Nous avons déjà fait beaucoup pour la rénovation énergétique du parc social, il est indispensable d’agir pour les immeubles privés. En agissant ainsi nous créons des emplois et nous réduisons les factures d’énergie des ménages parisiens », souligne Galla Bridier, Conseillère de Paris écologiste du 18e arrondissement.

Un des objectifs de ce plan est d’agir en faveur des familles les plus fragiles. Pour Célia Blauel, « ce plan participe en premier lieu à lutter contre le phénomène grandissant de précarité énergétique. Aujourd’hui plus de 50 000 ménages parisiens consacrent 10% de leurs revenus pour payer leurs factures d’énergie. Nous proposerons ainsi une aide aux travaux d’efficacité énergétique aux familles les plus défavorisées »

Si plusieurs opérations ciblées avaient déjà été lancées dans certains arrondissements, c’est un plan d’une ampleur inédite en France qui va être engagé à partir du premier trimestre 2015. « Les bâtiments d’habitation représentent 35 % des consommations d’énergie. Alors que Paris accueille en décembre la COP 21, ce dispositif innovant participera de nos engagements en matière de réduction des gaz à effet de serre. Paris prend ainsi sa part dans la lutte contre le réchauffement climatique », se réjouit Anne Souyris, coprésidente du GEP.

Laisser un commentaire