Accueil Actualités Communiqués Plan antipollution : une étape majeure

Plan antipollution : une étape majeure

Enjeu de santé publique majeur, la lutte contre la pollution de l’air est une priorité de la majorité municipale parisienne. Un ensemble de mesures concrètes, accompagnant les usagers vers des mobilités moins polluantes, élaboré par Christophe Najdovski, adjoint écologiste à la maire de Paris en charge des transports, a été présenté en Conseil de Paris lundi. L’occasion pour les écologistes de rappeler leur soutien à ces mesures qui doivent être suivies d’une politique métropolitaine et d’évolutions législatives ambitieuses.

Les coprésidents du groupe écologiste de Paris ont salué un plan antipollution qui répond à une nécessaire exigence de santé publique. En effet, à Paris et en Ile-de-France, les sources de pollution atmosphérique proviennent essentiellement du trafic routier. « En réduisant progressivement l’accès des véhicules les plus polluants, le plan antipollution qui est aujourd’hui présenté au Conseil est une étape majeure vers la ville à laquelle nous aspirons. », a déclaré Anne Souyris. "Cependant, continue-t-elle, il va nous nous falloir aller plus loin et dédieseliser  complètement le parc parisien : pour cela, nous avons besoin de nouvelles normes proposées par l'Etat. En effet, il ne faut jamais oublier que même les derniers moteurs et filtres diesel sont dangereux pour la santé et il faut faire comme Tokyo : sortir définitivement du scandale sanitaire lié au diesel à Paris".

« Nous serons un soutien efficace pour qu’une seconde phase voit le jour à Paris, dans le cadre également d'une perspective métropolitaine et régionale de cette lutte », a ajouté David Belliard, qui a par ailleurs appelé à rendre payant l’usage des autoroutes franciliennes et du périphérique pour le trafic des poids lourds. « Les ressources ainsi dégagées serviraient à financer le développement des transports collectifs et des mesures d’accompagnement pour aider tous les franciliens, professionnels ou non, à bénéficier de moyens de transport moins dégradants pour notre environnement et notre santé », a rappelé l’élu du 11e arrondissement.

Laisser un commentaire