Accueil Actualités Vœu relatif à une meilleure promotion de l’indemnité kilométrique vélo auprès des agent.e.s de la Ville

Vœu relatif à une meilleure promotion de l’indemnité kilométrique vélo auprès des agent.e.s de la Ville

Le groupe écologiste avait déposé un vœu et un amendement budgétaire pour promouvoir l'indemnité kilométrique vélo. Avant même d'ailleurs que le gouvernement ne légifère et n'encadre le système véritablement. Nous sommes donc à l'origine du déploiement de l'IKV, comme on dit familièrement au sein de la Ville, et nous nous réjouissons que notre vœu, puis notre amendement budgétaire aient été effectivement mis en oeuvre par la Ville de Paris dès janvier 2009. Mais le bilan est un peu faiblard puisque, selon nos informations, il n'y a que 300 agents qui ont souscrit sur les 50.447 agent.e.s. Je me suis rendu compte en discutant avec certains agents qui n'étaient pas informés de l'existence de ce dispositif. Il y a eu une annonce dans la petite lettre Paris Capitale jointe aux fiches de salaires. Et puis c'est tout ! Donc, mon vœux demande que la Ville fasse un effort pour mieux faire connaître auprès de ses agents ce dispositif. Surtout que les grèves ont eu le mérite de faire découvrir le vélo à beaucoup de gens.

 

déposé par Pascal Julien
et les élu.e.s du Groupe écologiste de Paris (GEP)

Considérant les différents schémas directeurs votés ou renforcés pendant la mandature comme le Plan Climat ou le Plan vélo qui visent, notamment afin de lutter contre le dérèglement climatique et améliorer la qualité de l’air, à décarboner les déplacements à Paris ;

Considérant le devoir d'exemplarité de l’administration parisienne sur ces sujets ; 

Considérant que nous avons pu observer une hausse de l’usage du vélo comme moyen de déplacement quotidien par les agent.e.s de la Ville depuis le début de la grève des transports en commun entamée le 5 décembre 2019 ;

Considérant les demandes récurrentes par différents syndicats actifs à la Ville de Paris pour mettre en place des incitations pécuniaires à l’usage du vélo et ce, depuis plusieurs années ;

Considérant la mise en place de l’indemnité kilométrique vélo ou “IKV”, effective depuis janvier 2019 ;

Considérant qu’aujourd’hui l’indemnité est fixée à 25 centimes par kilomètre parcouru, plafonnée à 200 euros par an (soit 16.67€ par mois) quand le vélo est l’unique moyen de transport de l’agent.e.s, et, à 100€ quand il est couplé avec un autre moyen de transport “vertueux” (ex. transport en commun) ; 

Considérant l’amendement déposé par le Groupe écologiste de Paris au Conseil de Paris de septembre 2018 à la délibération DRH 3 - “Modalités de prise en charge de l’indemnité kilométrique vélo relative aux trajets effectués à vélo par les agents de la Ville de Paris entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail” qui demandait à ce que l’indemnité soit augmentée, notamment pour celles et ceux qui utilisent leur vélo afin de rejoindre une gare (souvent en petite et grande couronne parisienne) depuis leur domicile afin de relier leur lieu de travail en transport en commun sur le reste de leur trajet (intermodalité) ; 

Considérant que la ville rembourse le pass Navigo de ses agent.e.s à hauteur de 37.60 € par mois soit 451.20 € par agent.e.s par an ;

Considérant qu’aujourd’hui seulement 300 agent.e.s ont souscrit à cette IKV sur les 50 447 agent.e.s que compte la Ville (chiffres 2019) ; 

Considérant que ce faible chiffre est en partie la conséquence d’une trop faible communication sur le dispositif de l’IKV, 

 

Aussi, sur proposition de Pascal Julien et des élu.e.s du Groupe écologiste de Paris (GEP), le Conseil de Paris émet le vœu que la Ville de Paris renforce sa communication auprès de ses agent.e.s pour promouvoir le dispositif de l’indemnité kilométrique vélo (IKV). 

 


Le voeu a été adopté 


 

 

 

 

Laisser un commentaire