Accueil Conseil de Paris Conseil de novembre 2019 Communication Bilan annuel des délibérations globales 2019

Communication Bilan annuel des délibérations globales 2019

Cette présentation du bilan des délibérations globales adoptées en 2015, 16, 17 et 18 est particulièrement importante puisqu’elle nous donne une vision de la rénovation effectuée des bâtiments municipaux pendant la mandature.  La délibération concerne 28 opérations, dont certaines sont particulièrement ambitieuses puisqu’elle concerne par exemple   l’opération de la performance énergétique de 60 écoles, ou celles des 6   piscines.

Le groupe écologiste   regrette, la procédure mise en place en 2016 par la Maire de Paris sur les marchés de la Ville. Nous pouvons constater aujourd’hui, que cette procédure ne donne pas l’occasion   de suivre les opérations que ce soit au conseil de paris ou dans les arrondissements.

Avec cette communication, nous restons sur notre faim.  Nous regrettons que   les documents qui sont joints à la délibération ne permettent pas réellement de mesurer    l’avancée des travaux, et les calendriers.

Le document qui nous a été distribué lors de la 3eme commission   nous apporte quelques illustrations complémentaires mais vu le montant des budgets alloués, les informations ne sont pas à la hauteur de l’importance des opérations.

De plus la communication mentionne, je cite, « c’est l’occasion d’insister sur les objectifs globaux » et de « répondre aux différents plans initiés par la ville comme le Plan Climat Air Energie », ou encore « la recherche de la sobriété́ architecturale, le respect des objectifs environnementaux et de performance énergétique ».

Or dans les divers bilans des projets concernés par cette communication, je suis étonnée de voir que pour certains d’entre eux, aucun objectif chiffré en terme de performance énergétique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre n’est indiqué, ni même évoqué. Je pense notamment à la restructuration de la cuisine centrale de la cité Souzy, dans le 11ème, qui de plus a donné lieu à un dépassement de 1 740 000 € par rapport au coût global initialement estimé, sans qu’on sache d’ailleurs ce qui a justifié ce dépassement. Je pense également au projet portant sur la piscine Saint-Merri qui ne mentionne aucun élément concernant les performances énergétiques.

D’autres bilans font pourtant état d’objectifs chiffrés et précis, comme la rénovation de 22 écoles sur les 60 prévues dans le cadre du projet d’amélioration de la performance énergétique des écoles parisiennes, ou celui des 6 piscines retenues dans le cadre du contrat de Performance Energétique piscine.  Mais les documents joints   ne nous apportent aucun élément pour apprécier les performances ni les raisons pour lesquelles les travaux ne concernent en réalité que 22 écoles   et non 60 comme prévu

Compte tenu de l’urgence climatique et des objectifs ambitieux du Plan climat de la Ville, nous souhaitons obtenir   le bilan détaillé concernant la prise en compte de la réduction de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre dans chacune des 14 opérations livrées.

 

 

 

 

Laisser un commentaire