Accueil Conseil de Paris Conseil de novembre 2019 Vœu relatif à la collaboration entre la Caisse des écoles et les parents d’élèves

Vœu relatif à la collaboration entre la Caisse des écoles et les parents d’élèves

Les élus écologistes souhaitent renforcer le rôle des parents d’élèves dans l’évaluation des repas fournis par la SOGERES : respect des menus, des grammages, de l’hygiène, amélioration des assaisonnements.

Ces points sont largement à revoir, si l’on en croit les 41 contrôles inopinés réalisés par Agriate Conseil entre octobre 2018 et avril 2019, qui a relevé de graves insuffisances.

Or, nous constatons que le personnel de la caisse des écoles ne peut opérer lui-même suffisamment de vérifications, vu le nombre de cantines concernées.

Nous souhaitons donc que l’aide apportée par les parents en terme de contrôle soit reconnue, officialisée et facilitée. Par exemple, la communication de photographies des repas prises par les parents d’élève nous semble devoir être intégrée.

Nous faisons donc trois propositions permettant de renforcer le rôle des parents d’élèves dans le processus d’évaluation :

- que la Caisse des écoles laisse ouvert l’accès aux commissions menus et restauration à l’ensemble des parents (élu ou non, adhérent ou non) souhaitant s’y rendre et que les dates des commissions soient publiques et communiquées par mails ou sms aux parents d’élèves ;

- que les parents d’élèves puissent, en s’inscrivant à l’avance mais sans payer un repas, avoir accès au réfectoire en étant accompagné d’un.e référent.e de l’école ;

- que le mail mis en place par Agriate Conseil soit le point d’entrée des remontées photos des parents ;

- que la Sogeres soit sanctionnée financièrement de façon plus rigoureuse et systématique pour les manquements constatés.

déposé par Sandrine Mées, Pascal Julien, David Belliard
et les élu.e.s du Groupe écologiste de Paris (GEP)

Considérant le souci constant de la mairie du 18e de toujours travailler en collaboration avec les parents d’élèves ;

Considérant que les commissions “menus” et “restaurations” existent depuis maintenant plusieurs mandats et qu’elles doivent être améliorées ;

Considérant la mise en place par la mairie du 18e d’une concertation des parents d’élèves sur les enjeux de la restauration scolaire dans le 18e ;

Considérant que la mairie doit mettre en place une organisation et une communication favorisant cette dite concertation et collaboration ;

Considérant que de plus en plus de parents s’intéressent à la question alimentaire et notamment à la restauration scolaire ; 

Considérant que la synthèse d’audit réalisé par Agriate Conseil conclut, sur la période  d’octobre 2018 à avril 2019, avec 41 contrôles inopinés, à 15% de non-conformité sur la prestation alimentaire, 14 de non-conformité sur la partie service, 22% de non-conformité sur la partie hygiène ; 

Considérant qu’Agriate Conseil note comme points d’amélioration la nécessité de respecter les menus validés par le Caisse des écoles, le respect strict des grammages et une amélioration nécessaire des assaisonnements ;  

Considérant que la Sogeres est une entreprise dont l’objectif est avant tout de faire des profits ; 

Considérant que les parents d’élèves constituent une sorte de « groupe de contrôle indépendant » présent dans toutes les écoles et que de fait, la remonté d’information est primordiale pour la caisse des écoles ;

Considérant que la prise de photos par les parents constitue un bon moyen de contrôler l’effectivité des plateaux repas dans chaque école ;

Considérant que la Caisse des écoles a besoin d’aide pour contrôler le délégataire au regard du grand nombre d’écoles à contrôler quotidiennement et du nombre insuffisant de salarié de la caisses des écoles pour effectuer les contrôles.

 

Aussi, sur proposition de Sandrine Mées, Pascal Julien, David Belliard et des élu.e.s du Groupe écologiste de Paris (GEP), le Conseil de Paris émet le vœu que la ville de Paris fasse en sorte :

 

  • que la Caisse des écoles laisse ouverte l’accès aux commissions à l’ensemble des parents (élu ou non, adhérent ou non) souhaitant s’y rendre et que les dates des commissions soient publiques et communiquées par mails ou sms aux parents d’élèves ;
  • que les parents d’élèves puissent, en s’inscrivant à l’avance mais sans payer un repas, avoir accès au réfectoire en étant accompagné d’un.e référent.e de l’école ;
  • que le mail mis en place par Agriate Conseil soit le point d’entrée des remontées photos des parents ;
  • que la Sogeres soit sanctionnée financièrement de façon plus rigoureuse et systématique pour les manquements constatés.

 

 

 

Laisser un commentaire