Accueil Conseil de Paris Conseil d'octobre 2019 Plan Compost parisien 2016-2020

Plan Compost parisien 2016-2020

Cette délibération était attendue depuis le début de la mandature et le groupe écologiste la salue. En effet, si notre majorité veut agir pour développer plus de vert dans notre ville, il était urgent d’y associer activement les grands bailleurs sociaux. Cette convention de partenariat est signée seulement en fin de mandature, le groupe écologiste le déplore.

Néanmoins, Paris Habitat est dorénavant, moteur pour montrer l’exemple  aux autres bailleurs

Composé de plus de 105 hectares et 2200 terrasses, le patrimoine  végétal de Paris Habitat  représente un potentiel important pour développer  une  gamme de végétaux  variés  et  y développer la biodiversité

C’est bien évidemment en relation étroite avec les locataires et toutes les amicales dans les différentes résidences que ce développement de la végétalisation   devra être co-construit, être mise en œuvre et pris en charge le plus souvent possible par les locataires eux-mêmes.

Ces initiatives permettront une réappropriation du patrimoine et une valorisation des initiatives des locataires.

En favorisant par exemple la créations et le fonctionnement des jardins partagés et je pense tout particulièrement à la résidences rue Oberkampf/ Timbaud qui depuis plusieurs années, à travers son amicale de locataires , ont crée  le jardin Obervert . Cette initiative doit être soutenue et valorisée afin de re créer de la confiance et un meilleur vivre ensemble dans cette cité.  Je pense aussi au jardin partagé du 125 rue du Chemin vert, qui est dans une situation similaire.

 L’inscription des 80 jardins partagés sur le Patrimoine de Paris Habitat dans le dispositif de la charte Main verte favorisera, je l’espère,  le travail en réseau des jardins partagés au sein d’un même arrondissement

Développer et accompagner la pratique du compostage au sein des résidences est également une action forte et je pense au site de compostage au 125 rue du chemin vert  qui reste fragile car un gros travail d’accompagnement des locataires doit être engagé et soutenu.

Afin que chaque arrondissement puisse suivre et aider le développement de la végétalisation dans les résidences, il est nécessaire de rendre visible par une cartographie les sites ciblés par Paris Habitat et par la Ville et de connaître  la programmation  des différents types d’intervention  sur les 5 prochaines années comme il est indiqué dans la délibération.

 

Joëlle Morel, conseillère de Paris

 

 

Laisser un commentaire