Accueil Actualités Actualités CONSEIL DE PARIS – JUILLET 2019

CONSEIL DE PARIS – JUILLET 2019

Les écologistes proposent des goûters bios pour tou.te.s les écolier.e.s

Au prochain conseil de Paris, les élu.e.s écologistes proposeront la mise en place de goûters bio dans toutes les écoles élémentaires de Paris. Sous leur impulsion, des expérimentations ont déjà eu lieu notamment dans le 13ème arrondissement puis dans le 9ème et dans certaines écoles des 15ème, 18ème et 19ème arrondissements remportant à chaque fois un franc succès.

“Si la question du goûter de nos enfants peut apparaître comme un sujet léger, il n’en est rien”, affirme David Belliard, président du groupe écologiste de Paris. “Derrière les goûters ce sont des enjeux majeurs pour notre collectivité qui se jouent : la santé environnementale, l’alimentation en produits bios et locaux dans les grands centres urbains, la lutte contre les inégalités ou encore l'éducation à une consommation écoresponsable !”

Une question de santé publique

Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) recommande la prise d’un goûter quotidien. S’il est varié, équilibré et issu d’une production durable, il contribue à la croissance saine des enfants. Il permet également d’éviter le grignotage en attendant le dîner, grignotage qui joue un rôle important dans le développement des problèmes de surpoids et d’obésité. Pour rappel, l’Observatoire régional de santé (ORS Île-de-France) estime que près d’un enfant parisien sur six en CE2 présente un excès de poids.

Un outil de la transition écologique

Les goûters proposés aux enfants seront issus de l’agriculture biologique avec des emballages réduits à leur minimum pour tendre vers le zéro plastique et le zéro déchets. En effet, la commande publique peut et doit être un levier pour développer les filière vertueuse, notamment les producteurs locaux engagés dans l’agriculture bio.

Une mesure sociale

Environ 20% du revenu des ménages est consacré à l’alimentation. C’est un poste de dépense extrêmement important. La prise en charge du goûter des enfants par la ville grâce à la mise en place d’une tarification en fonction du quotient familial va permettre de soulager les familles parisiennes les plus modestes.

Un temps pédagogique

L’urgence de la crise écologique actuelle nous impose à la fois une transformation radicale de notre mode de production, mais aussi de notre mode de consommation. L'éducation à une consommation responsable doit faire partie de l’apprentissage de nos enfant et le temps du goûter est une formidable occasion de développer la conscience écologique des écolier.e.s. Diverses activités pourront être envisagées dans ce cadre : rencontre avec des agriculteurs locaux bio ou labellisés, campagnes de sensibilisation au développement durable et à l'éco-agriculture, ateliers de tri et de compost, développement de mini-potagers dans les écoles, et bien sûr toutes les initiatives qui pourront émaner directement du personnel en charge de ces temps, des familles ou des élèves.


David Belliard,
président du groupe écologiste de Paris

 

CONSEIL DE PARIS - JUILLET 2019

 

ATTRIBUTION DE LA CITOYENNETÉ D’HONNEUR À LA BRIGADE DES SAPEURS-POMPIERS
 

 

 

COMMUNICATION :
FACE À L'URGENCE CLIMATIQUE ET AUX PICS DE CHALEUR, PARIS DÉPLOIE SA STRATÉGIE DE "RAFRAÎCHISSEMENT URBAIN"

 

 

 

 

BUDGET

 

 

 

 

COMMUNICATION :
LA STRATÉGIE PARISIENNE DU HANDICAP AU CONSEIL DE PARIS : ACTUALISATION DU POINT D'ÉTAPE.

 

 

QUESTION D'ACTUALITÉ
LE GAZAGE DES MILITANT.E.S ÉCOLO SUR LE PONT DE SULLY

 

 

NICHE DU GROUPE ÉCOLOGISTE DE PARIS
GÉNÉRALISATION DES DISTRIBUTIONS DE GOÛTERS BIO DANS LES ÉCOLES ÉLÉMENTAIRES PARISIENNES.


 


 La Niche du groupe écologiste de Paris - Distributions de goûters bios dans les écoles élémentaires parisiennes a été adopté au conseil de paris de juillet 2019 


 

 

ALIMENTATION

 

Vœu pour en finir avec la souffrance animale dans les marchés publics de la ville de Paris

Le groupe écologiste demande que soit stipulé dans le cahier des clauses techniques de tous les futurs cahiers des charges des marchés de la restauration publique parisienne que l'acheteur (ville ou organismes associés) peut se déplacer sans prévenir, accompagné ou non d'expert.e.s pour vérifier la qualité des produits. Les candidats à ce type d'appels d'offres devront systématiquement renseigner la provenance de leurs produits et le mode d'élevage utilisé.

✌️ Le voeu a été adopté 

 

VÉGÉTALISATION

 

Vœu pour la pérennisation de la végétalisation des berges

Le groupe écologiste demande que soit étudiée la possibilité d'une végétalisation de l’ensemble de la voie libérée des voitures, à l’exception des 4 mètres nécessaires à la circulation des véhicules d’urgence, des véhicules d’entretien, des vélos et des engins de micromobilité. Que soit étudiée la possibilité de « débitumer » la voie de 4 mètres, avec un enrobé permettant de déperméabiliser le sol sans nuire à la circulation des personnes à mobilité réduite, des véhicules d’urgence, des véhicules d’entretien, des vélos et des engins de micromobilité, et le réaménagement des berges rive droite soit mis en œuvre en lien avec la transformation des quais hauts en avenue métropolitaine, avec notamment la réalisation d’un axe cyclable structurant qui diminuerait fortement les conflits vélo/piétons sur les berges et la création d’une ligne de transport en commun à haut niveau de service en site propre.

✌️ Le voeu a été adopté 

 

SANTÉ

 

Voeu relatif au rôle des pharmacien.ne.s dans la prise en charge des usager.e.s de drogue

Le groupe écologiste demande que la Ville de Paris interpelle le conseil de l’ordre des pharmacien.ne.s concernant leurs obligations en tant qu’acteurs/trices de la permanence des soins et mette en œuvre les actions nécessaires à l’amélioration de l’accès au matériel d’injection, notamment en augmentant le nombre de distributeurs, ainsi que l’accès aux produits de substitution.

✌️ Le voeu a été amendé et adopté 

 

PLAN D’ACTION DE LA VILLE DE PARIS
POUR UNE MEILLEURE RÉGULATION DE L’ESPACE PUBLIC ET UNE POLITIQUE COORDONNÉE DE RÉDUCTION DES RISQUES ET DES DOMMAGES À PARIS À L’ATTENTION DES USAGERS DE CRACK.

 

Subvention (95 250 euros) à l’Association Groupe SOS Solidarités (11e) dans le cadre du plan d’action de la Ville de Paris pour une meilleure régulation de l’espace public et une politique coordonnée de réduction des risques et des dommages à Paris à l’attention des usagers de crack.

 

URBANISME 

 

Voeu relatif au réaménagement de la place Jussieu (5e)

Le groupe écologiste acte la nécessité d'intégrer dans les études l'extension du couvert végétal et de la création de parcelles de pleine terre sur cette emprise. 
Nous demandons que soit mobiliser les conseils de quartier et les riverain.e.s de la place afin de recueillir les attentes et idées des habitant.e.s, commerçant.e.s et usager.e.s de la place Jussieu quant à un futur aménagement du site, rappelle à cette occasion aux conseils de quartier qu’ils disposent d’un budget fléché pour leurs initiatives. Ces idées soient remontées auprès des services techniques de la ville, aux adjoint.e.s à la Maire de Paris concerné.e.s et à la RATP, afin d’arriver à un projet de réaménagement co-construit.
Le groupe écologiste souhaite négocier avec la RATP sa participation à ce réaménagement des surfaces, qui pourrait s’étendre au-delà de l’emprise du chantier stricto-sensu et intégrer la portion de voie qui longe actuellement le campus au nord-est de la place.

✌️ Le voeu a été adopté

 

SITE PERSHING (17E) PROJET MILLE ARBRE
DÉSAFFECTION ET DÉCLASSEMENT DU DOMAINE PUBLIC

 

APUI sur le site Pershing (17e) – Avenant n°2 au protocole de vente – Désaffectation et déclassement par anticipation du domaine public – Abrogation  l’alignements – Autorisation de signer l’état descriptif de division en volumes.

 

SOLIDARITÉ

 

Voeu relatif à la dégradation des conditions d’accueil et d’accompagnement des populations les plus vulnérables

Le groupe écologiste demande que la ville de Paris apporte son soutien aux demandes formulées dans le manifeste national des associations et collectifs citoyens, notamment pour la création de « 40 000 places supplémentaires dans les centres d'accueil d'ici 2022 » et d'un moratoire sur les remises à la rue des réfugié.e.s.
La Ville de Paris interpelle le gouvernement sur les baisses des subventions accordées aux structures d'hébergement d'urgence et demande un moratoire sur le plan d’économie en CHRS. 
Nous demandons qu'un programme de prévention et d’éradication des punaises de lit soit mené dans tous les Centres d’Hébergement d’Urgence et les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale de la Ville de Paris et la mise à disposition temporaire de locaux situés aux 21, 23, 25 et 31 avenue du Président Wilson à Saint-Denis (93200) pour y créer un accueil humanitaire de jour temporaire soit prolongée tant que les campements de rue subsistent dans le nord-est parisien, et qu’en cas de non-prolongation le protocole d’intervention d'urgence préconisé dans le voeu adopté au Conseil de Paris de mars 2016 soit automatiquement appliqué sur ces campements.

✌️ Le voeu a été adopté

 

 

SPORT 

 

Vœu relatif à une réduction du chlore dans les piscines parisiennes

Le groupe écologiste demande que dans les cahiers des charges des rénovations des 6 établissement du “CPE piscines” soient imposés des nouveaux systèmes de filtration et de traitement de l’eau qui permettent de réduire l’utilisation du chlore comme par exemple l’usage d’ozoneurs. Nous demandons que le programme de rénovation de chacune des piscines parisiennes inclut des systèmes de réduction de la production des chloramines qui ne soient pas néfastes pour les usager.e.s, le personnel.le.s des piscines et pour l'environnement.

✌️ Le voeu a été adopté

 

 

 

LOGEMENT 

 

 

NUMÉRIQUE

 

Le groupe écologiste souhaite que l'on mette à disposition les données publiques accessibles collectées en temps réel (ou dans les délais les plus courts pour les données sensibles) afin de mieux guider les efforts des services de propreté notamment, que l'on nettoie les bases de données publiques accessibles (harmonisation des codages, tables de correspondance et reprise de l’historique) pour une meilleure qualité d’exploitation.
Nous souhaitons ouvrir un chantier participatif de simplification des usages des données publiques accessibles pour faciliter l’appropriation des données par les citoyens et mette en place un service de visualisation des données de « dans ma rue », accessible sur le web et depuis cette application.

✌️ Le voeu a été adopté

 


Dossier de Presse Conseil de Paris - JUILLET 2019


Les interventions du groupe écologiste de Paris 

 

Laisser un commentaire