Accueil Actualités BiodiversiTerre : La nature n’est pas à vendre

BiodiversiTerre : La nature n’est pas à vendre

Ce vendredi, la place de la République sera le lieu d’un spectacle de théâtre mettant en scène végétaux et animaux. Si sur le papier, l’événement BiodiversiTerre donne envie, la réalité est toute autre : c’est une grande opération de communication verte que la ville de Paris organise !

“Alors que les rapports alarmants sur le déclin de la nature se succèdent, que le Conseil de Paris s’est engagé sur un plan biodiversité et un plan climat, la ville se doit d’être exemplaire”, indique Joëlle Morel, conseillère de Paris. “Accueillir, soutenir et financer une opération de greenwashing, coûteuse en carbone et pour les finances de la ville, uniquement pour quelques belles photos, n’est plus à l’ordre du jour. Les actions durables, sobres et proches de nos quartiers doivent prévaloir !”

En effet, si BiodiversiTerre donne à voir, de façon éphémère, quelques plantes et quelques animaux en plein cœur de Paris, ce ne peut pas être une réponse à l'extinction en masse de la biodiversité. C’est une opération “biodiversité cosmétique, prête à consommer, prête à jeter” qui va avoir lieu ce weekend alors que les Parisien.ne.s demandent davantage d’espaces verts, pas seulement une place pour 4 jours mais bien des parcs et jardins pérennes près des chez eux.

Plus surprenant encore que l’événement en lui-même, c’est le choix des partenaires de l’opération. “Alors que l’élevage de bétail dans le monde est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre et donc d’une part importante du dérèglement climatique, les principaux sponsors de l’opération sont “InterBev”, Interprofession du Bétail et de la Viande et “Renault”, constructeur automobile empêtré dans le dieselgate”, dénonce David Belliard, président du groupe écologiste de Paris. “Des entreprises, qui tirent leur bénéfice d’activités qui participent directement au dérèglement climatique et à l’effondrement de la biodiversité, vont faire financer une opération de publicité aux frais de la ville de Paris et c’est inadmissible.”

La nature n’est pas jetable ! Les élu.e.s écologistes ont dénoncé cet événement et continueront à s’y opposer. Ils appellent Anne Hidalgo, maire de Paris, à respecter ses engagements en faveur du climat et de la biodiversité et annuler la 3ème édition de BiodiversiTerre.

David Belliard, président du groupe écologiste de Paris
Joëlle Morel, conseillère de Paris, élue du 11ème arrondissement

 


Télécharger le communiqué : BiodiversiTerre - La nature n'est pas jetable


 

 

Réponse à la lettre ouverte des organisateurs.trices de BiodiversiTerre

Nous avons invité le créateur de BiodiversiTerre au sein des locaux du groupe écologiste de Paris. Il a été reçu par deux élues du Groupe écologiste le 29 janvier 2019, Joëlle Morel, Conseillère écologiste de Paris et conseillère du 11e déléguée aux espaces Verts, à la biodiversité et  au plan climat et Laurence Hugues, adjointe écologiste au Maire du 3e arrondissement, chargée de l’emploi, de l’insertion, de l’économie sociale et solidaire, de l’éco-responsabilité, des espaces verts et de la nature en ville.

Nous avons échangé au sujet de nos visions singulièrement différentes des événements qui visent à sensibiliser le plus grand nombre à l’urgence écologique et à la préservation du vivant. Ces désaccords sont toujours les mêmes depuis 2017, réaffirmés au conseil de Paris de février 2019 et dans notre communiqué en date du 20 juin 2019... lire la suite

Laisser un commentaire