Accueil Conseil de Paris Conseil de mars 2018 Vœu pour une politique municipale transparente et adaptée aux besoins des artistes parisien.ne.s en matière d’ateliers-logements et de lieux de résidence

Vœu pour une politique municipale transparente et adaptée aux besoins des artistes parisien.ne.s en matière d’ateliers-logements et de lieux de résidence

déposé par Marie Atallah, Sandrine Mées, David Belliard
et les élu.e.s du Groupe écologiste de Paris (GEP)

 

Considérant la place centrale qu’occupe la création culturelle et artistique dans l’histoire de Paris et dans son rôle historique en faveur du rayonnement et de l’attractivité de notre ville sur le plan international ;

Considérant la politique ambitieuse de la collectivité parisienne pour tenter de répondre aux recommandations du rapport de 2009 en terme d’accompagnement de l’évolution de la demande des artistes dans toute sa diversité et ses pratiques, en favorisant notamment le développement de lieux d’accueil adaptés à tous les profils d’artistes ;

Considérant que les profils, les activités et les pratiques artistiques des créateurs.trices parisien.ne.s évoluent, ainsi que les besoins spécifiques pour exercer leur activité ;

Considérant les différents rapports relatifs aux ateliers d’artistes sur le territoire parisien  et notamment le rapport de l’Inspection générale de la Ville datant de 2009 intitulé Étude sur les modalités d’attribution et d’occupation des ateliers d’artiste dépendant du parc social de la collectivité parisienne qui recommandait en particulier la réorientation de la politique municipale de création de nouveaux ateliers ainsi que la réaffectation des ateliers d’artiste n’ayant plus l’utilité de l’atelier logement,

Considérant le faible taux de rotation, qui en 2009 selon le rapport précité ne dépassait pas 5% du parc ;

Considérant l’évolution de la commission d’attribution d’ateliers ou d’ateliers-logements mise en place sous la précédente mandature;

Considérant l’engagement de la majorité municipale dans une démarche d’amélioration de la transparence et de lisibilité de l’ensemble des dispositifs des politiques publiques parisiennes ;

Considérant le manque d’information concernant l’offre de tous les types d’ateliers individuels ou de lieux d’accueil collectifs pour les artistes demandeurs ainsi que pour l’ensemble des Parisien.ne.s intéressé.e.s par la question,

Considérant les besoins spécifiques importants en ateliers et en ateliers-logements notamment pour les élèves sortant d’une école d’art et les nombreux artistes migrant.e.s ou réfugié.e.s;

 

 

Aussi, sur proposition de Marie Atallah, de Sandrine Mées, David Belliard et des élu.e.s du Groupe écologiste de Paris (GEP), le  Conseil de Paris émet le vœu que la Ville de Paris ;

  • établisse et diffuse aux élu.e.s avant la rentrée 2018 le bilan de la mise en œuvre des neuf recommandations du rapport de 2009 ;
  • demande à l’APUR de mener une étude portant sur un état des lieux territorial des ateliers d’artiste, des ateliers-logements et des divers lieux d’accueil et de résidence soutenus ou gérés par la Ville de Paris (typologie des lieux, des gestionnaires et des modes de gestion, des occupants et des contrats d’occupation), cette étude devra aboutir à la publication d’un rapport avant fin 2018,
  • publie avant la fin 2018 un guide pratique destiné aux artistes demandeurs.euses d’atelier, d’atelier-logement ou d’un lieu d’accueil collectif ;
  • procède à la remise en place d’une commission d’attribution des ateliers et d’ateliers-logements dépendant de la Ville de Paris et publie un bilan annuel propre aux travaux de cette commission.

le vœu a été amendé et adopté

Laisser un commentaire