Accueil Actualités Communiqués Journée internationale des migrant-es : les écologistes dénoncent la situation Boulevard de la Villette

Journée internationale des migrant-es : les écologistes dénoncent la situation Boulevard de la Villette

A l’occasion de la journée internationale des migrant-es ce lundi 18 décembre, nous souhaitons en premier lieu réaffirmer notre solidarité avec ces femmes et ces hommes qui quittent leur pays dans la contrainte et qui sont souvent accueillis en France dans des conditions indignes de notre République.

Le Nord-Est parisien et plus particulièrement le 10e, le 18e le 19e arrondissement sont depuis de nombreuses années des territoires particulièrement concernés par cette question. Aussi nous saluons le travail des habitant-es et des associations pour les nombreuses actions menées afin d’améliorer le quotidien des migrant-es, alors même que leur accueil relève de la responsabilité inassumée de l’État.

Pour cette raison nous dénonçons la violence et l’inhumanité quotidiennes aux abords de la plateforme d’Accueil des Demandeurs d’Asile (PADA) du 127 boulevard de la Villette, ainsi que la dégradation du cadre de vie. Tout ceci est la conséquence directe de choix politiques nationaux : aujourd’hui, ce n’est pas l’accueil qui est organisé, mais l’hostilité.

Nous demandons un rééquilibrage de l’accueil des demandeurs d’asile dans Paris et en Île-de-France, avec l’ouverture d’autres PADA. Il s’agit de cesser cette concentration intenable pour mieux répartir les lieux où il est possible de faire des démarches dans la capitale, et de permettre un accueil plus humain. La démultiplication de centres dotés d’un dispositif permettant un accueil digne des personnes en terme de logement, d’alimentation, de santé et d’accompagnement juridique serait une alternative aux dispositifs actuels qui sont saturés, inefficaces et déshumanisants. Face à l’inaction de l’état, nous soulignons l’urgence d’une situation qui se dégrade et qui menace fortement la sécurité de tou-te-s ainsi que la cohésion sociale.

Nous sommes également solidaires du monde associatif qui a manifesté son refus face à la logique gouvernementale qui consiste à effectuer un tri entre les migrants en fonction de leur situation, et nous rappelons notre soutien ferme à un accueil inconditionnel.

Les élu-es du groupe écologiste de Paris
Les élu-es écologistes du 19ème, du 20ème et du 10ème arrondissement de Paris

Laisser un commentaire