Accueil Actualités Communiqués Paris fait un pas vers des cirques sans animaux sauvages !

Paris fait un pas vers des cirques sans animaux sauvages !

Le conseil de Paris a fait aujourd’hui un pas pour la cause animale : sur proposition des élu-es écologistes, Paris s’est engagé à devenir une ville sans animaux sauvages dans les cirques. “Il a malheureusement fallu qu’une tigresse soit abattue dans les rues de la capitale pour que Paris prenne enfin la mesure des enjeux”, explique Jacques Boutault, maire écologiste du 2ème arrondissement de Paris. Avant de rappeler, “c’est notre troisième demande au Conseil de Paris en ce sens, et nous regrettons que l’exécutif n’ait pas eu le courage de prendre clairement position pour des cirques sans animaux sauvages sur son territoire !

En effet, la place des animaux sauvages n’est pas dans les villes ni dans les cirques. Des études montrent que, retenus en captivité, même s’ils sont “bien traités”, ils développent des troubles du comportement comme le fait d’arpenter un espace de part en part de manière répétitive. La Fédération of Veterinians of Europe (FVE) qui vise à « promouvoir la santé animale, le bien-être animal et la santé publique en Europe » a d’ailleurs clairement recommandé, en juin 2015, à toutes les autorités compétentes européennes et nationales d'interdire l'utilisation de mammifères sauvages dans les cirques itinérants dans toute l'Europe, compte tenu de l’impossibilité absolue de répondre de façon adéquate à leurs besoins physiologiques, mentaux et sociaux.

Les arts du cirque sont des disciplines nobles et ont une longue histoire avec la France et Paris. Mais aujourd’hui, nous ne pouvons plus accepter la captivité des animaux sauvages, et ce d’autant plus pour des raisons purement récréatives”, annonce David Belliard, président du groupe écologiste de Paris. La question du bien-être animal est devenue à juste titre une préoccupation majeure, et nos collectivités doivent y donner corps dans les politiques et les décisions qu’elles sont amenées à prendre.

Les élu-es écologistes resteront donc particulièrement attentifs sur les suites qui seront données à ce vœu et mobilisé-es pour que l’Etat s’engage à son tour pour interdire les cirques mettant en scène des animaux sauvages sur l’intégralité du territoire. Une attention particulière sera également portée à l’avenir de tous ces animaux, qui devront être correctement pris en charge, afin de retrouver des conditions de vie adaptées à leurs besoins.

David Belliard, président du groupe écologiste de Paris
Jacques Boutault, maire du 2ème arrondissement de Paris

 

Pour rappel, voici les précédentes prises de position et demandes du groupe écologiste de Paris concernant les cirques mettant en scène des animaux sauvages :

 

Laisser un commentaire