Accueil Conseil de Paris Conseil de décembre 2017 Amendement relatif à un appel à projets pédagogiques innovants

Amendement relatif à un appel à projets pédagogiques innovants

Amendement relatif à un appel à projets pédagogiques innovants

déposé par Marie Atallah, Sandrine Mées, Fatoumata Koné
et le Groupe écologiste de Paris (GEP)

 

 

Considérant que les études alarmantes sur les inégalités scolaires des élèves s’accumulent en France et notamment à Paris,

 

Considérant que certains quartiers de Paris concentrent plus d’échec scolaire que d’autres,

 

Considérant que notre collectivité est un maillon-clé dans la réussite des enfants y compris en accompagnant les équipes éducatives,

 

Considérant l'enjeu qu’il y a à renforcer une école inclusive et accueillante qui renforce le vivre ensemble et la cohésion,

 

Considérant la volonté de nombreux enseignants et chefs d’établissements parisiens de mettre en place de nouvelles pédagogies pour inverser cette tendance,

 

Considérant le coût induit par ces pédagogies innovantes en termes de matériel et de personnel supplémentaire,

 

Considérant que le conseil de Paris a voté en septembre dernier un vœu de l’exécutif reprenant l’attendu du vœu relatif à l’école publique sur le territoire parisien déposé par le groupe écologiste de Paris (GEP) qui demande que la ville accompagne l’Éducation nationale dans la mise en place de projets de classe à pédagogie innovante,

 

Considérant que les pédagogies telles que celles développées par Maria Montessori, Rudolf Steiner ou encore Célestin Freinet, mais également les dispositifs pédagogiques plus récents qui s’inspirent des neurosciences, ont fait leur preuve en matière de réussite scolaire et de développement de l’enfant,

 

Considérant que cet appel à projets, déjà proposé en 2016, avait reçu un accueil favorable de la part du rectorat et des enseignant-es,

 

Considérant que les projets menés depuis 2016 sous forme d’expérimentations pourraient, après un bilan, être repris et développés de façon améliorée,

 

Considérant que, dans un souci d’égalité républicaine, les établissements classés REP et REP+ doivent particulièrement bénéficier de moyens supplémentaires pour ces projets,

 

Considérant qu’un des projets 2016 portait sur la formation aux neurosciences de professeurs « relais-ressources » de 9 établissements dont 2 étaient en REP et REP+, et que ces professeurs pourraient justement porter de nouveaux projets,

 

 

Aussi sur proposition de Marie Atallah, Sandrine Mées, Fatoumata Koné et les élu-es du groupe écologiste de Paris (GEP), la délibération est amendée comme suit :

 

Le renouvellement d’une enveloppe de 120 000€  qui permettrait d’abonder en matériel, prestations et soutien logistique la réalisation d’un appel à projets à destination des enseignant-es et chef-fes d’établissements parisiens souhaitant mettre en place des dispositifs pédagogiques innovants dans les écoles primaires en partenariat avec le rectorat de Paris.

 

En contrepartie, le chapitre « Dépenses imprévues » est diminué de 120 000 euros.

Laisser un commentaire