Accueil Conseil de Paris Conseil d'avril 2015 Aménagement de la Petite ceinture: la concertation doit être large et transparente

Aménagement de la Petite ceinture: la concertation doit être large et transparente

Intervention d'Aurélie Solans relative à la Petite ceinture

 

Madame la Maire mes chers collègues,

Je complete les propos de ma collègue Galla Bridier et interviendrai  sur une des délibérations qui nous est soumise ici.

Cette délibération permet la création d'un groupement de commandes afin sélectionner un partenaire qui travaillera sur le futur plan programme définissant les grands axes et le calendrier d'ouverture de certains tronçons de la Petite ceinture.

Elle est donc d'une grande importance puisque de ce programme vont dépendre les aménagements, les usages de demain de la Petite ceinture laissé aujourd'hui pour une grande part à l'abandon.

Exceptionnel espace de calme, de respiration et de nature dans une des villes les plus denses au monde, elle est devenue au fil du temps un espace riche en biodiversité, un corridor écologique.

Elle représente une occasion unique d'augmenter la part d'espace vert.

La petite ceinture rend déjà de de multiples services à la ville :

- elle représente une oasis de fraîcheur dont l'importance ira croissante avec le changement climatique;

- comme le reconnaît le Schéma Régional de Cohérence Ecologique d'Ile de France, elle est indispensable à la vitalité de la biodiversité parisienne;

Reconnu par l'APUR comme un site patrimonial et identitaire, elle suscite un grand intérêt des parisiennes et des parisiens que nous avons pu constater lors de la concertation de 2012.

La petite ceinture représente  également un potentiel touristique, l'aménagement comme la High line de New York inspiré de la Coulée verte René Dumont en est un bon exemple.

Cet espace est grand de multiples potentiels : activités d'insertion, projets portés par Economie Sociale et Solidaire, espace de détente, de jeux ou encore bien sur des projets d'agriculture urbaine ou d'éducation à l'environnement. Les idées ne manquent pas et afin que tous ces potentiels soient au mieux explorés, nous avons souhaités que la concertation concernant l'aménagement des tronçons qui seront ouverts au public soit large et transparente avec l'ensemble des acteurs. Ce sera en particulier, tronçons par tronçon, le rôle des comités de pilotages locaux ; et le prestataire aura un rôle majeur à jouer dans l'articulation entre l'ensemble des aménagements avec une vision parisienne de la programmation. Des formes innovantes de participation des usagers, des futurs usagers, des habitants gagneront sur ce point à être développée.

Je souhaite revenir ici sur le contenu du document cadre qui doit être établi prochainement et qui sera remis à ce prestataire, qui accompagnera la Ville de Paris et la SNCF dans l'élaboration du plan-programme.

Notre groupe a déposé un vœu pour que lors de l'établissement du cahier des charges certains axes de travail soient privilégiés.

Premièrement, la préservation de la biodiversité et du rôle de corridor écologique doivent être des axes de travail préalable à toute réflexion sur les aménagements.

Deuxièmement, l'accessibilité à tous doit être prise en compte dans la globalité des aménagements. Il est important que la petite ceinture qu'elle soit en tranchée, en tunnel ou aérienne reste ouverte à tous. Et l'accessibilité, c'est aussi des aménagements originaux inclusifs  pour les personnes de tout âge et de tout type de handicap.

La palette des aménagements devra répondre aux besoins de toutes et tous, et nous pensons en particulier aux enfants et adolescents, pour qui ce sera une opportunité de retravailler la place dans notre ville très dense.

Troisièmement

Des parcours sur des linaires de grandes longueurs doivent être aménagés dans le plan-programme quel que soit le calendrier d'ouverture par tronçon.

La linéarité est une des caractéristiques majeures de la Petite Ceinture.  Nous devons garder l'objectif  de favoriser la continuité des promenades. C'est un des potentiels les plus précieux qu'elle offre.

Quatrièmement les fonctions sociales, environnementales et pédagogiques des aménagements doivent être des axes de travail structurant.

La reconquête des espaces de la petite ceinture doit permettre de faire émerger de projets exemplaires. La créativité et l'inventivité doivent être au rendez-vous et des nouveaux usages doivent pouvoir y trouver l'espace qui fait si souvent défaut. Nous tourner aussi vers les aménagements nouveaux qui se développent partout dans le monde sera de ce point de vue indispensable.

Les écologistes se sont engagés depuis de nombreuses années pour la reconquète de la petite ceinture. Nous voterons donc bien sur ces délibérations et restons disponible et engagés tout au long de la mise en oeuvre du protocole.

Je vous remercie.

 

Laisser un commentaire