Accueil Actualités Actualités Actualité des adjoint-e-s 100 % d’électricité d’origine renouvelable pour la ville de Paris : une victoire écologiste

100 % d’électricité d’origine renouvelable pour la ville de Paris : une victoire écologiste

Le Conseil de Paris a voté mardi 21 octobre un amendement de Célia Blauel, adjointe à la maire de Paris, relatif aux marchés d’approvisionnement d’électricité de la ville de Paris. Répondant à un vœu du groupe écologiste, cet amendement fixe le taux d’électricité d'origine renouvelable à 100 % des consommations électriques de la ville dès le mois de janvier 2016.

Le renouvellement de ces marchés est une opportunité pour soutenir les producteurs d’énergie renouvelable et engager la transition énergétique. C’est un acte concret pour améliorer l’empreinte écologique de Paris.

« Un an avant la Conférence des parties sur le climat (COP21), qui aura lieu à Paris en décembre 2015, nous montrons qu’il est possible pour Paris d’être en pointe sur ces sujets. L’exemplarité de Paris doit être plus que jamais à l’ordre du jour », ajoute Yves Contassot.

Pour Anne Souyris et David Belliard, coprésidents du GEP, « Le poids des écologistes dans la nouvelle majorité municipale parisienne a permis de faire de l’écologie une priorité de la mandature avec déjà des avancées importantes comme les 100% d’énergie renouvelable pour l’électricité de la ville. Plus de 60.000 électeurs nous ont fait confiance et leur voix est entendue dans les discussions permanentes que nous menons avec nos partenaires de la majorité. »

3 commentaire(s)

  1. Pelella

    Soyons en avance sur cet amendement que j’espère de tout coeur voir voté,en 2015 choisissons Enercoop, le fournisseur d’énergie 100%renouvelable!

  2. Viatte Bernadette

    Bravo pour le choix d’Enercoop. Je suis sociétaire et m’en félicite

  3. Moissonnier

    Choisir de consommer 100% de renouvelable c’est bien. C’est un choix que beaucoup n’ont pas fait! Il n’y a pas d’électrons verts ni chez Enercoop ni avec des GO. Il faut donc s’appuyer sur un système qui donne confiance donc avec traçabilité garantie. C’est le cas avec les GO, mais pas avec Enercoop. Le soucis avec les GO c’est qu’il y a tout et n’importe quoi derrière. Ceux qui paient des GO doivent les spécifier (par exemple: française, petite hydro, moins de 10 ans, moins de 500kW, certifiée ISO 140001, à moins de 100km du lieu de consommation, labellisée rivières sauvages, additionalité environnementale 3€/MWh reversé sur le projet XX, ….).
    A noter que pour la tour Eiffel, GEG dispose de moyens de production certes , mais je crois très majoritairement sous obligation d’achat (donc pas de GO)!

Laisser un commentaire