Accueil Actualités Actualités Courrier à Francois Vauglin au sujet du TEP Ménilmontant

Courrier à Francois Vauglin au sujet du TEP Ménilmontant

A : François Vauglin
Mairie du 11e arrondissement

De : Joëlle Morel,
Conseillère de Paris, élue du 11ème arrondissement

 

Paris, le 28 févier 2019

Monsieur le Maire,

Je vous écris en tant que Conseillère de Paris, élue dans le 11e aux Espaces verts, biodiversité et plan climat.  Cette semaine j’ai lu le texte que vous avez mis en ligne sur le site internet de la Mairie du 11e à propos du 49,53 boulevard de Ménilmontant, le TEP Ménilmontant. Ce texte comporte des informations erronées concernant le respect de la biodiversité que vous appelez « volet paysager ». J’évoque ici les principaux points :

Sur le site de la Mairie du 11e vous indiquez que la surface de l’espace paysager serait de 1650 m². Dans la délibération présentée au Conseil de Paris, il est fait état d’une surface de jardin de 600 m² en partie en pleine terre et en partie en jardinières de béton dont un jardin partagé d’une surface de 100 m² en bacs, en espalier sur le rebord du terrain de sport d’un côté et de l’autre, quelques bacs de béton à quelques mètres de la fenêtre des locataires .

Pour arriver à 1650 m², ajoutez-vous les 775 m² de terrasses des appartements individuels ? Nous ne savons pas si ces terrasses seront végétalisées, en tous cas, nous savons qu’elles ne seront pas accessibles au public 

Y ajoutez-vous des bordures le long des immeubles ?

La surface de terre pleine se réduit à 100 m² comme l’on indiqué les architectes et paysagistes.  Des arbres sans pleine terre permettant de développer leurs racines ne seraient que de petits arbustes sans ampleur. Nous ne pouvons donc pas parler de plantation d’arbres au sens habituel du terme.

Vos photomontages laissent supposer que le jardin de la Basilique, particulièrement bien boisé sur vos visuels, serait accessible par le passage intérieur. Vous savez que c’est faux puisque la Ville a décidé de laisser au Diocèse de Paris la gestion de cette parcelle qui sera donc inaccessible au public.

Le projet de densification ne laisse aucune place pour la biodiversité. Or, je vous rappelle que celle-ci est encore présente sur la parcelle de l’ancien jardin partagé des Jeunes pouces   avec la présence en particulier de lézards des murailles, d’un couple de faucons, d’orvets et de chauve-souris.

Par des photomontages trompeurs, vous essayez de défendre malgré l’urgence climatique un projet, anti-écologique. Le groupe écologiste s’y est opposé à plusieurs reprises ainsi qu’une majorité de conseiller.es de Paris en décembre 2018. Vous êtes aujourd’hui une minorité à  défendre ce projet d’un autre temps.

Les moyens publics d’information municipale doivent être utilisés de façon respectueuse des citoyens et citoyennes. Ils ne peuvent pas être au service d’une propagande partisane. Je vous demande donc que les éléments factuels inclus dans ce courrier soient mis à la connaissance des habitant-es du 11e au plus tôt sur le site de notre mairie.

Je vous prie de recevoir Monsieur le Maire, mes salutations respectueuses

 

 Joëlle Morel
Conseillère de Paris
Élue aux Espaces Verts, biodiversité et plan climat

 

 

 

 

Laisser un commentaire