Accueil Actualités Actualités Pollution : L’Etat coupable de mise en danger de la vie d’autrui !

Pollution : L’Etat coupable de mise en danger de la vie d’autrui !

Le nez qui coule, la gorge qui gratte, les yeux qui piquent… Voilà une semaine que Paris subit de plein fouet un pic de pollution et AirParif tire la sonnette d’alarme pour demain : les taux de particules continuent de grimper !

 

Une semaine s’est écoulée et rien ne s’est passé. L'État, à qui il a pourtant été demandé à maintes reprises la mise en place de la circulation différenciée, reste inactif. Circulez, il n’y a rien à voir ! Pourtant, chaque année en France, la pollution de l’air tue prématurément 48 000 personnes ; c’est la 3ème cause de mortalité après l’alcool et le tabac.

 

“Par son inaction, l’Etat se rend coupable de mise en danger de la vie d’autrui !” s’insurge David Belliard, président du groupe écologiste de Paris. “En refusant la mise en place de la circulation différenciée, les ministres de l’Ecologie, de l’Intérieur et le Préfet de Police méprisent la santé de tou.te.s les Parisien.ne.s et en particulier des plus fragiles, à commencer par les enfants et les seniors”.

 

Face à cette irresponsabilité totale de l’Etat, les élu.e.s écologistes de Paris demandent l’état d’urgence sanitaire et environnemental. “Devant une telle situation, le temps n’est plus aux belles paroles mais aux actes en urgence et sur le long terme”, affirme Fatoumata Koné, conseillère de Paris. “Agir une fois qu’il est déjà trop tard ne peut plus être l'unique solution ! Les pics de pollution comme la pollution chronique coûtent 9 mois d’espérance de vie aux Francilien.ne.s, sans compter tous les problèmes de santé que cela entraîne : asthme, toux, migraine, allergie, et même AVC et arrêt cardiaque à long terme”.

 

Devant l’urgence, les écologistes demandent en plus des mesures déjà prises par la ville de Paris, que soit mis en place immédiatement :

  • la mise en place de la circulation différenciée (qui devra à l’avenir être déclenchée la veille des pics)
  • l’interdiction de circulation des bus de tourisme
  • l’interdiction de circulation des camions de livraison très polluants dans tout le Grand Paris (déjà le cas dans Paris)
  • la mise en place de week-end “Paris sans voiture”
  • l’abandon du “Forfait Antipollution” mis en place par la région IDF à 3€80 et le retour à la gratuité totale des transports en commun
  • la mise en place de la gratuité des parcs relais

 

Les pics de pollution dans Paris et la région Île-de-France étant récurrents, nous demandons l’automaticité de ces mesures dès le premier jour du pic !

 

Les élu.e.s du groupe écologiste de Paris seront présent.e.s demain à 12h30 au rassemblement devant la Préfecture de Police afin de continuer à faire pression sur l’Etat pour qu’il prenne ses responsabilités et enfin obtenir des engagements contre la pollution de l’air.

 

David Belliard, président du groupe écologiste de Paris

Fatoumata Koné, conseillère de Paris, élue du 19ème arrondissement

 

Laisser un commentaire