Accueil Conseil de Paris Conseil de septembre 2018 Parcs-relais

Parcs-relais

 

Intervention de David Belliard relative à la création de parcs-relais

Mes chers collègues, grâce à cette délibération, dans onze parcs de stationnement aux abords de la ville, les Franciliens et les Franciliennes abonnés au "pass" Navigo pourront donc déposer leur automobile et utiliser les transports en commun pour leurs déplacements quotidiens vers Paris pour 75 euros par mois.

La participation financière de la Ville à la mise en place de ce dispositif atteste bien de notre engagement collectif pour désengorger les routes bordant la Capitale et encourager les usagers à se déplacer en transport en commun quand ils se rendent à Paris, et nous nous en félicitons.

Je vois d’ailleurs que cette mesure est soutenue par la Présidente de Région, qui s’était prononcée en faveur des parkings-relais lors de sa charge contre la fermeture des voies sur berges. Toutefois, même si nous sommes heureux, évidemment, de la coopération entre la Ville et la Région sur ce point, il me semble utile de rappeler que les déplacements interrégionaux ne sont pas générés majoritairement par des déplacements pendulaires de la banlieue vers Paris, mais par des déplacements courts dans sa commune d’origine ou dans les communes limitrophes, là où, faute de transport collectif, et donc d’un engagement réel de la Région Ile-de-France pour favoriser les modes de transport alternatifs à la voiture, l’automobile est encore le seul moyen pour se déplacer.

L’enquête globale Transport parue en 2011 et pilotée par feu le S.T.I.F. nous rappelle que 65 % des déplacements effectués en Ile-de-France ont une portée d’ailleurs de 5 kilomètres maximum.

Cette délibération est donc l’occasion pour notre groupe d’interpeller Valérie PÉCRESSE, la Présidente de la Région Ile-de-France, et les élus, d’ailleurs, de son Exécutif qui siègent à notre Conseil. Il est primordial de renforcer la mise en place d’une offre de transport pour les trajets courts. C’est un investissement certes massif, mais qu’il faut faire si nous voulons sortir du tout-voiture, et c’est de la responsabilité de la Région.

De même, il faut accélérer l’installation des parcs-relais au terminus des lignes de Transilien ou de R.E.R. afin que les gens n’aient plus à prendre leur véhicule personnel du tout pour se déplacer dans la Région. Il faut encore également favoriser le covoiturage pour diminuer les usages inutiles de la voiture.

Laisser un commentaire