Accueil Actualités Communiqués BiodiversiTerre : les écologistes dénoncent une opération de greenwashing coûteuse

BiodiversiTerre : les écologistes dénoncent une opération de greenwashing coûteuse

Dès demain, la place de la République sera le lieu d’un spectacle de théâtre mettant en scène végétaux et animaux. Si sur le papier, l’événement BiodiversiTerre donne envie, la réalité est toute autre : c’est une grande opération de communication verte que la ville de Paris organise !

 

Alors que les rapports alarmants sur le déclin de la nature  se succèdent, que le Conseil de Paris s’est engagé sur un plan biodiversité et un plan climat il y a quelques mois, la ville se doit d’être exemplaire”, indique  Joëlle Morel, conseillère de Paris. “Accueillir, soutenir et financer une opération de greenwashing, coûteuse en carbone et pour les finances de la ville, uniquement pour quelques belles photos, n’est plus à l’ordre du jour. Les actions durables, sobres et proches de nos quartiers doivent prévaloir   !

 

En effet, si BiodiversiTerre donne à voir, de façon éphémère, quelques plantes et quelques animaux en plein coeur de Paris, ce ne peut pas être une réponse à l'extinction en masse de la biodiversité. C’est une opération “biodiversité cosmétique, prête à consommer, prête à jeter” qui va avoir lieu ce weekend alors que les Parisien.ne.s demandent davantage  d’espaces verts, pas seulement une place pour 4 jours mais bien des parcs et jardins pérennes près des chez eux.

 

Plus surprenant encore que l’événement en lui-même, c’est le choix des partenaires de l’opération. “Alors que l’élevage de bétail dans le monde est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre et donc d’une part importante du dérèglement climatique, les principaux sponsors de l’opération sont “Laviande”, Association Nationale Interprofessionnelle du Bétail et des Viandes et “Happy Valley”, partenaire de Europacity ferme prétexte au bétonnage des 80 hectares de terres agricoles”, dénonce David Belliard, président du groupe écologiste de Paris. “Des entreprises, qui tirent leur bénéfice d’activités qui participent directement au dérèglement climatique et à l’effondrement de la biodiversité, vont faire financer une opération de publicité au frais de la ville de Paris et c’est inadmissible.

 

Au contraire, la ville devrait soutenir le projet CARMA, alternatif à Europacity. Offrir une telle tribune aux lobbies de l’agrochimie, de l’élevage industriel et de l’artificialisation des terres sous couvert d’économie « verte » est un non sens écologique,” ajoute Jacques Boutault, maire du 2ème arrondissement de Paris.

 

La nature n’est pas jetable ! Les élu.e.s écologistes ont dénoncé cet événement et continueront à s’y opposer. Ils appellent Anne Hidalgo, maire de Paris, à respecter ses engagements en faveur du climat et de la biodiversité et à ne pas programmer une 3ème édition de BiodiversiTerre.

2 commentaire(s)

  1. Ovchinnikova

    Quelle honte. Quelle bettise. À quand plus de competence et de refléxion et moins de dépendence aux lobbys à nos dépenses d’ailleurs.

  2. Anne HENRY

    J’appelle Anne Hidalgo, maire de Paris, à respecter ses engagements en faveur du climat et de la biodiversité et à ne pas programmer une 3ème édition de BiodiversiTerre.

Laisser un commentaire