Accueil Conseil de Paris Conseil de mars 2018 Pas de futur sans nature : protégeons la biodiversité parisienne !

Pas de futur sans nature : protégeons la biodiversité parisienne !

Les scientifiques du monde entier s’accordent à dire que les espèces animales et végétales reculent de manière massive sur Terre, à la fois en nombre et en étendue. Les disparitions d’espèces ont été multipliées par 100 depuis 1900, soit un rythme sans équivalent depuis l’extinction des dinosaures ; la sixième extinction de masse a commencé. Cette diminution des espèces a des conséquences catastrophiques pour les écosystèmes et son impact écologique, social et économique sera majeur si nous ne faisons rien. Or les êtres humains sont l’une des composantes de cette biodiversité, tant mise à mal.

 

Les villes doivent prendre leur responsabilité dans la lutte contre l’érosion de la biodiversité, qui touche non seulement les animaux rares et sauvages mais tous les êtres vivants. Plus nous artificialisons nos sols, plus les habitats naturels disparaissent, plus les populations déclinent. La ville de Paris se doit donc de préserver ses trop rares espaces verts, réservoirs de nature, alors que ceux-ci sont des proies fragiles face aux enjeux financiers et fonciers.

 

La faune et la flore sont essentiels à la vie ; ils nous rendent de nombreux services -la pollinisation et l’amélioration de la productivité des terres pour notre alimentation, l’assainissement de l’air et de l’eau indispensable à notre survie ou le stockage du CO2- les grandes métropoles doivent  en faire une priorité.

 

Paris, après avoir adopté un “Plan climat air énergie” d’envergure, s’engage trop timidement pour la préservation de son patrimoine naturel avec un “Plan biodiversité 2018 - 2024” insuffisant. Le défi est de taille : si la ville se veut exemplaire, alors les actions et les moyens pour le développement des trames vertes (le végétal), bleues (l’eau) et noires (la non-luminosité) et contre l’artificialisation des sols doivent être beaucoup plus ambitieux.

 

 

 

50% 1057 21%

des animaux ont disparu depuis quarante ans

espèces menacées sont présentes en France

des espèces sont menacées en France

27%

-20%

6ème 

des oiseaux nicheurs français sont menacés d'abeilles en France ces 20 dernières années rang mondial dans le classement des pays en termes d'espèces animales et végétales en danger

 

Pour un plan efficace de préservation et de protection de la nature sur le territoire parisien, nous proposons 10 principales mesures :

l’arrêt de l’artificialisation des sols, l’augmentation des surfaces perméables et la création d’un permis de végétaliser “déminéraliser les trottoirs”

la multiplication des trames vertes et la préservation de la petite ceinture en réservoir de biodiversité

la végétalisation des berges de Seine

la réduction de la pollution lumineuse, notamment en éteignant les publicités rétro-éclairées la nuit

l’éducation à la nature dans les écoles et la création de panneaux d’information dans la ville pour mettre en valeur la biodiversité locale

l’arrêt de la vente de bouteilles en plastique dans l’espace public

l’aide au développement d’espaces naturels chez les bailleurs sociaux

la création d’une miellerie associative mutualisée

la présence d’un animateur.trice par arrondissement pour faciliter les projets citoyens de végétalisation

la protection des réservoirs de biodiversité que sont les bois de Boulogne et Vincennes et l’interdiction de tout nouvel aménagement bâti dans ces bois

Laisser un commentaire