Accueil Conseil de Paris Conseil de novembre 2017 Baignade Daumesnil

Baignade Daumesnil

Intervention d'Yves Contassot relative à la baignade dans le lac Daumesnil

 

 

Qui n'a vu les enfants, et même des un peu plus grands, tentés par une petite baignade dans les lacs ou même les ruisseaux des bois de Vincennes et de Boulogne, n'a jamais dû si promener. L'eau attire comme le soleil, et le déficit de piscines à Paris est tel qu'il serait pour le moins difficile de ne pas prendre au sérieux un nouveau projet de lieu de baignade. D'ailleurs, le succès de la baignade dans le bassin de la Villette démontre cet engouement et l'attente en la matière.

Mais les bois ne sont pas des lieux comme les autres. Dédiés originellement à la promenade lors de leur dévolution à la Ville de Paris, les bois ont été progressivement mités par des concessions plus ou moins heureuses.

Si à l'Est le bois de Vincennes a échappé au pire, je veux parler du "Polo de Bagatelle", du "Tir aux pigeons", ou encore du Racing, il n'en a pas moins été très abîmé par les très grandes concessions telles que l'hippodrome ou l'I.N.S.E.P.

Vous comprendrez notre vigilance et notre attention précautionneuses lorsque nous avons découvert, malheureusement assez tardivement, le projet de baignade dans le lac Daumesnil.

Nous avons émis de nombreuses remarques, posé de nombreuses questions et suggéré de nombreuses améliorations. Certaines ont été prises en considération, nous nous en félicitons.

Ainsi, nos demandes ont été intégrées dans la délibération en ce qui concerne la désimperméabilisation des sols, et la création d'une réserve sur l'île de Bercy. Je demanderai qu'il y ait un amendement à l'amendement pour supprimer le mot aquatique, car la réserve n'est pas réservée aux animaux marins, et de même la réduction de l'impact du montage et du démontage annuels des installations provisoires.

De même, vous avez accepté nos autres vœux sur la durée d'ouverture, sur la fermeture des voies adjacentes, sous réserve de légères modifications que nous acceptons.

Cependant, d'autres questions n'ont pas trouvé de réponse ou bien ces dernières ne nous ont pas du tout convaincus, loin de là. Nous n'avons pas la certitude, bien au contraire, que les arbres en bordure des rives résisteront longtemps, vu les risques d'atteinte à leur système racinaire. Il suffit de voir ce qu'il s'est passé juste en face sur notre parvis à l'issue des travaux liés à l'installation de l'ascenseur du parking, pour mesurer les risques.

De même, nous n'avons pas eu de réponse sur les risques d'intrusion dans les zones de filtrage des eaux et des conséquences potentielles. Même chose pour les consommations énergétiques liées à l'arrosage de la zone de baignade en dehors des heures d'ouverture pour chasser la faune. Nous ne savons pas non plus comment va se gérer la demande d'accès si elle est aussi importante que prévu. Nous ne souhaitons pas qu'il y ait un système de réservation sur Internet comme cela a été évoqué, car nous savons ce qu'est l'exclusion numérique.

Enfin, je ne peux pas passer sous silence la façon dont s'est déroulée la réunion de la commission des sites qui a eu se prononcer sur le dossier. Face à de nombreuses questions et à un réquisitoire d'une rare intensité de la part de l'inspection des sites, qui a jugé que ce projet dénaturerait de façon particulièrement grave le site, la réaction du Préfet demandant un vote unanime des services de l’Etat et son refus de tout report pour améliorer le projet laisse une impression fort désagréable de passage en force.

Le résultat, cela a déjà été dit, c’est que toutes les associations présentes ont voté contre le projet, alors qu’une réelle concertation et un peu d'ouverture d'esprit auraient sans doute conduit à un vote très différent.

Mais nous ne voulons pas bloquer ce dossier, tant l'attente est forte en matière de baignade. Nous allons donc donner un avis favorable à cette délibération, mais cela ne vaut pas blanc-seing. Nous demandons qu'un comité de suivi soit créé, immédiatement, et réuni très régulièrement, pour tirer les conclusions de la mise en œuvre du projet et ses conséquences sur les bois.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire