Accueil Dans la presse Paris s’engage à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici à 2025

Paris s’engage à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici à 2025

Au cours de la COP21, les Parisiens ont été invités à passer à l’heure du doggy bag. Quelque 100 000 « box anti-gaspi » ont été distribuées par la Ville dans une centaine de restaurants de la capitale pour permettre à leurs clients d’emporter le reste de leur repas. C’est là l’une des actions phares de sensibilisation des citoyens qu’entend développer la Mairie de Paris pour réduire le gaspillage alimentaire. Le Conseil de Paris devait adopter, mercredi 16 décembre, un plan de lutte contre ce gâchis. Objectif : le réduire de moitié d’ici à 2025. « Ce gaspillage est une aberration tant sociale, économique qu’environnementale », dénonce ainsi Antoinette Guhl, adjointe Europe Ecologie-Les Verts (EELV) chargée de l’économie sociale et solidaire.

 

Lire la suite sur lemonde.fr

 

 

1 commentaire(s)

  1. GUENIN

    Si l’idée de lutter contre le gaspillage alimentaire est une intention louable, la solution proposée est douteuse. Pourquoi ?
    D’une part, elle fait porter la responsabilité à la personne de n’avoir pas fini son assiette, donc culpabilité du consommateur
    D’autre part, le restaurateur pourrait être accusé à tort si la personne emportant des restes de nourriture dans une petit sac plastifié tombait malade, indigestion ou autre, après avoir transporté un peu longuement un nid de bactéries désireuses de s’exprimer.
    Bonne fêtes de fin d’année

Laisser un commentaire