Accueil Actualités Communiqués Location des catacombes à Airbnb : une décision arbitraire et opaque

Location des catacombes à Airbnb : une décision arbitraire et opaque

Les élu-e-s du Groupe écologistes de Paris (GEP) ont appris par voie de presse la décision de la maire de Paris de laisser la société Airbnb disposer d’une partie des catacombes le 31 octobre afin d’organiser un événement publicitaire en proposant de faire gagner une nuit dans les catacombes pour Halloween.

« Il est anormal que des décisions de ce type puissent être prises sans discussions et sans vote préalable », condamne David Belliard, coprésident du GEP. Pour Anne Souyris, coprésidente du GEP, « le fait qu’Airbnb ait décidé de collecter la taxe de séjour ne doit pas donner lieu à des passe-droits. Si les catacombes sont privatisables, alors qu’on en connaisse les critères et le prix de manière transparente ».

Les écologistes ne sont pas fermés par principe à la location événementielle de lieux parisiens mais elle doit répondre à 3 principes :

  • Ne pas entraver l’accès au public pendant les horaires d’ouverture ;
  • Faire l’objet d’une décision préalable en Conseil de Paris ;
  • Relever d’une charte transparente qui indique dans quelle mesure il est possible de louer ces lieux et à quel prix et qui comporte des critères éthiques dans le choix des locataires.

Aujourd’hui, le Conseil d’administration de Paris-Musées est invité à statuer sur cette autorisation alors même que toute la communication autour de l’opération a déjà été faite. La convention de parrainage sera signée entre la Ville de Paris et Airbnb Irlande, pays proposant un taux d'imposition sur les bénéfices pratiquement de 1/3 inférieur au taux français. Pour Sandrine Mées, Conseillère de Paris, qui représentera ce vendredi les écologistes au Conseil d’administration de Paris-Musées, « ce vote est une mauvaise plaisanterie, on nous demande de nous prononcer sur un dossier déjà plié depuis des semaines. Je voterai contre cette décision arbitraire et opaque », martèle l’élue du 18e arrondissement.

Laisser un commentaire