Accueil Conseil de Paris Conseil de septembre 2015 Lutte contre le dérèglement climatique: Paris agit

Lutte contre le dérèglement climatique: Paris agit

Intervention de Galla Bridier relative au carnet d'adaptation du Plan climat énergie

 

Madame la Maire, mes chers collègues,

C’est avec grand plaisir que j’interviens sur cette délibération portée par votre adjointe Célia Blauel. En effet, à quelques semaines de la COP21, lors de laquelle les Etats auront la lourde charge de trouver un accord contraignant pour limiter à 2° l’augmentation de la température de notre planète, notre ville-monde se doit d’être exemplaire.

Car c’est bien au niveau local que les politiques d’adaptation au changement climatique auront un réel impact sur notre planète. Paris doit donc s’adapter pour résister au changement climatique mais aussi agir pour en limiter les conséquences sur notre territoire. C’est une impérieuse nécessité pour notre planète mais c’est également un combat de justice sociale car ce sont d’abord les plus pauvres d’entre nous qui sont touchés par les inégalités environnementales.

C’est la raison pour laquelle nous avions porté au cours de la mandature 2001-2008 la réalisation d’un Plan climat dont ce carnet d’adaptation qui nous est présenté est une des traductions opérationnelles et concrètes.

Tout d’abord, je tenais à me féliciter, au nom de mon groupe, de la méthodologie choisie pour construire ce carnet d’adaptation, qui fait suite à celui sur le logement et sur l’administration. En effet, vous avez lancé au printemps dernier une consultation publique afin de faire participer les citoyens à la structuration de ce carnet d’adaptation. Cette méthode a permis, je le crois, une plus grande  prise de conscience collective.

Je ne rappellerai évidemment pas ici l’ensemble des propositions proposées dans ce carnet d’adaptation, mais je reviendrais sur quelques dispositions qui me paraissent emblématiques de notre ambition collective.

Il s’agit tout d’abord de protéger les Parisiens face aux événements climatiques extrêmes. À ce titre, votre souhait d’ouvrir les parcs et jardins parisiens 24h/24 pendant les périodes canicule, comme nous l’avons fait cet été à la demande des écologistes, nous semble très utile.

Ensuite, faire de Paris une ville plus résiliente passe par garantir l’approvisionnement en eau, en alimentation et en énergie des parisiens et parisiennes. Il faut donc par exemple rapprocher les lieux de la production agricole et les 33 hectares d’agriculture urbaine prévus d’ici 2020 vont dans le bon sens. Je rappelle aussi que le Plan Alimentation durable que nous avons adopté en juillet dernier nous pose l’objectif que 25% des denrées consommées à Paris devront être produites en Ile-de-France d’ici 2050.

S’adapter au changement climatique, c’est aussi aménager la ville et construire autrement. À ce titre, la modification en cours du Plan local d’urbanisme sera l’occasion d’améliorer les performances énergétiques et environnementales des bâtiments neufs mais aussi de désimperméabliser notre ville. C’est le sens du vœu que nous déposons relatif à l’expérimentation de trottoirs semi-végétalisés – comme cela peut se faire au Danemark et qui permettent de créer des ilôts de fraicheur dans la ville.

Enfin, je me félicite que le carnet d’adaptation rappelle l’intérêt de la Petite ceinture ferroviaire comme espace de respiration et de promenade.

Ce carnet d’adaptation est ainsi un pas supplémentaire dans notre engagement collectif pour faire de Paris une ville exemplaire dans la lutte contre le changement climatique. J’espère vous avoir démontré avec quelques exemples que l’ensemble de nos politiques publiques peuvent et doivent être irriguées par les enjeux de la lutte contre le réchauffement climatique. Vous pouvez compter sur nous  pour y porter une attention de tous les instants.

Je vous remercie.

 

Laisser un commentaire