Accueil Conseil de Paris Conseil de mars 2015 Paris a toujours été attachée à la défense des services publics

Paris a toujours été attachée à la défense des services publics

Intervention de Jacques Boutault relative au rassemblement du 13 juin à Guéret

Madame la Maire,

En cinq ans de R.G.P.P. et de pouvoir sarkozyste, les services publics ont énormément souffert.

A Paris comme dans les régions, quand des services comme La Poste, les hôpitaux ou les maternités ferment, ou ne sont plus en mesure d’assurer normalement leurs missions, ce sont les inégalités qui s’accroissent et le mal-vivre qui se développe. C’est d’ailleurs pour cela que, parce que les inégalités et la misère avaient été à l’origine de la formation des régimes totalitaires et du déclenchement de la seconde guerre mondiale, que le Conseil national de la résistance avait fait de la protection sociale et des services publics un outil de lutte contre les fléaux sociaux.

Et aujourd’hui, que constate-t-on ? On observe que les inégalités sont revenues à leur niveau d’avant-guerre et en même temps, une montée de l’abstention et du vote pour l’extrême-droite, principalement dans les zones rurales et périurbaines, où les services publics ne sont plus en mesure d’assurer leurs missions ou sont absents. Dans un contexte de crise, Paris a toujours été attachée à la défense des services publics. En 2008, par exemple, en initiant la remunicipalisation de l’eau, notre Ville a montré la voie et a été suivie par bien d’autres collectivités importantes partout dans le monde.

Notre Ville s’était aussi opposée à la privatisation de La Poste en organisant une votation citoyenne en 2009, et plus récemment en s’opposant à la fermeture des urgences à l’hôtel-Dieu. Des activités d’intérêt général comme l’éducation, la santé, la culture, les transports, l’énergie, les communications doivent pouvoir s’exercer en dehors du secteur marchand. De même, alors que la Conférence mondiale sur le climat se tiendra à Paris en fin d’année, les services publics ont un rôle fondamental à jouer dans l’édiction des normes protectrices pour l'environnement, et pour l’exercice d’activités non soumises à l’impératif de rentabilité.

Il n’y aura pas de politique publique sans service public fort et rénové, ni politique écologiste. Ainsi, le cadre dans lequel les services publics ont été conçus doit être renforcé et refondé. C’est la raison pour laquelle un appel d’une convergence nationale, regroupant de nombreux collectifs des associations des citoyens et des syndicats, appelle à se rassembler le 13 juin à Guéret, afin de lancer les prémices des assises nationales pour les services publics au XXIe siècle qui se tiendront à Paris l’année prochaine. La Ville s’honorerait à soutenir cette initiative d’intérêt général.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire